iconeFB Webcams iconeFB Video iconeFB Slideshow iconeFB Map of Le Lavandou Join us
< Back

Le Chemin des Peintres

photo-2240
Follow the guide:

We invite you to come at the Tourist Office to get the "Painters' Trail" guide with the itinerary!

TÉLÉCHARGEMENT

chemin-des-peintres-f-brochot
The district of Saint Clair in Le Lavandou can be proud of two majors artists who once lived here and formed part of the neo-impressionist school: Henri-Edmond Cross and Théo Van Rysselberghe.
Both of them chose to work and spend their last few winters close to this magnificent beach.
On the"Painters' trail", you can walk in the footsteps of several neo-impressionist painters and writers who lived in the district of Saint Clair between 1892 and 1926, such as Théo Van Rysselberghe, Henr-Edmond Cross, Paul Signac, Maurice Denis, Maximilien Luce, André Gide and Emile Verhaeren.

You will be able to find copies of their paintings on easels, all along this 2.5 km (1.5 miles) path.
The two hour walk through the district of Saint Clair enables you to explore a place where the presence of the painters is still so vivid, as it is closely interwined with its scenery, its colours and its lights.

 

VILLA THEO

The house of the neo-impressionist painter Theo Van Rysselberghe, which truly forms part of the historic and cultural heritage of Le Lavandou, dates back to 1910 and was built according to the plans of the architect Octave Van Rysselberghe, brother of the artist who wanted to settle in Saint Clair, close to his friend, Henri-Edmond Cross (another neo-impressionist painter). In order to remain faithful to the history of this house (which was a true novelty in those days), the villa has been renovated last winter to be reopened as art museum in June 2017.

Théo Van Rysselberghe - Du Nord au Sud

dupouy-tvr-dvd-1-jaquet2
 2012 - 40 minutes - Un film de Raphaël Dupouy

Réalisé à l’occasion des 150 ans de la naissance de Théo Van Rysselberghe à Gand en 1862 et dans le cadre de l’exposition organisée par le musée Fleury à Lodève en 2012, ce film-documentaire aborde tour à tour les différentes périodes de la vie et de l’oeuvre de cet artiste franco-flamand : son enfance en Belgique ; ses études artistiques à Bruxelles ; ses voyages à 20 ans en Espagne, puis au Maroc en 1884-88 ; sa rencontre déterminante avec Emile Verhaeren ; sa découverte du néo-impressionnisme de Seurat ; ses incessants déplacements dans toute l’Europe, du Nord au Sud ; son implication dans le Salon des XX ; son installation à Paris puis dans le Midi en 1911 ; ses liens avec les peintres Henri Edmond Cross, Paul Signac, Maurice Denis, etc ; avec l’Art Nouveau ; sa vie à Saint-Clair (Le Lavandou - Var) avec sa femme Maria et sa fille Elisabeth ; sa grande amitié avec l’écrivain André Gide ; et sa disparition en 1926 à Saint-Clair. 
Ce film recueille les interviews de Catherine Gide (petite-fille du peintre), Ivonne Papin-Drastik (directrice du musée de Lodève), Marina Ferretti (directrice des archives Signac), Cathérine Verleysen (collaboratrice scientifique au musée des Beaux-Arts de Gand), Nicole Tamburini (historienne de l’art), Mireille de Lassus (historienne de l'art) et Jean-Paul Monery (conservateur en chef du musée de l’Annonciade à Saint-Tropez).

DVD en vente 15,00€ à l'accueil de l'Office de Tourisme du Lavandou.
Existe en version : Français / Anglais / Néerlandais

Henri Edmond CROSS - La Lumière de Saint-Clair

h-e-cross-la-lumiere
2011 - 26 minutes - Un film de Raphaël Dupouy
100 ans après la mort d'Henri Edmond Cross, le musée Marmottan Monet (Paris) et le musée départemental Matisse du Cateau-Cambrésis (Nord) se souviennent de ce peintre ayant souffert pendant longtemps d'un "injuste discrédit"; oublié quelque part entre Seurat et Matisse. Ce film donne l'occasion de feuilleter l'oeuvre de ce "poète de la teinte", ami de Signac, et d'évoquer sa vie sur les bords de la Méditerranée, sous le soleil de Cabasson (Bormes) puis de Saint-Clair (Le Lavandou).
Les paysages qu'il découvre en 1891 lui inspirent ses toiles les plus pures et les plus dépouillées : La Plage de la Vignasse, La Plage de Baigne-cul, La Calanque des Antibois, La Pointe de la Galère, Vendanges, etc. Ces premiers paysages provençaux réalisés selon la technique divisionniste seront exposés au Salon des Artistes Indépendants en 1892. 

Comment et pourquoi Henri Edmond Cross s'est-il retrouvé dans le Var ? 
Il semblerait que Paul Signac ayant visité la Côte des Maures, lors de son séjour à Cassis deux ans plus tôt, soir passé dans la région et en ait vanté les charmes sauvages auprès de ses amis parisiens. Là, en peignant sa toile Les Iles d'or, en 1892, Cross atteint l'un des sommets de la peinture néo-impressionniste, tendant - sans le vouloir vraiment - à l'abstraction.
La venue de Cross et de Signac dans le Sud de la France est vraiement un moment charnière dans le parcours des deux peintres. Leur découverte et leur compréhension d'une autre lumière, d'une nature plus sauvage, plus maritime, plus méridionale, va donner au néo-impressionnisme une nouvelle direction, une nouvelle dimension. Ce film souligne également la complicité artistique de Cross avec Matisse et donc son influence sur le Fauvisme à venir.

DVD en vente 15,00€ à l'accueil de l'Office de Tourisme du Lavandou.
Existe en version : Français / Anglais

Le Cannier à Cavalière
Restaurant - Bar - Beach - Before


Téléphone : +33(0)4.94.05.76.51
www.restaurant-lecannier.com